> Les lauréats du prix Mâtire d'Apprentissage 2016

 

Date de mise à jour : 19/01/16

Les lauréats du prix maître d’apprentissage 2016
Deux artisans du «Limousin» ont été sélectionnés au niveau régional par le jury Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes et participeront dans leur catégorie au concours national.

 
Deux artisans du Limousin ont été récompensés à l’occasion de la sélection régionale de la deuxième édition du «prix Maître d'Apprentissage» organisé par l’Assemblée Permanente des Chambres de Métiers et de l’Artisanat ( APCMA) et la Mutuelle des artisans et du commerce de proximité (MNRA).
Il s’agit de :

L’entreprise SUN PAT (pâtisserie, confiserie, glacerie) à Argentat (19) et de son  chef d’entreprise Guillaume GIRARD dans la catégorie « engagement du maître d’apprentissage ».
Conseiller de l’Enseignement Technique, M.Girard est très impliqué dans la formation et travaille en étroite collaboration avec le CFA de ses apprentis.
Le jury a apprécié le nombre d’apprentis formés par ce jeune maître d’apprentissage (37 ans) installé depuis 10 ans à Argentat en Corrèze (8 sur les 3 dernières années et 100% de réussite), mais aussi son investissement personnel à s’initier au langage des signes pour mieux communiquer avec son apprenti handicapé.
Son regard et son action pour favoriser la mobilité européenne de ses apprentis ont été aussi très appréciés par le jury.

•  L’entreprise Dufresne carrelages (pose de carrelages et revêtement de sols) à Couzeix (87) et son chef d’entreprise Antoine Dufresne dans la catégorie « jeune maître d’apprentissage ».
A 26 ans, ce jeune maître d’apprentissage, installé depuis 5 ans à Couzeix en Haute Vienne, a déjà formé avec 100% de réussite, 3 apprentis dont 2 qu’il a engagés à la fin de leur contrat. 2 autres sont actuellement en formation.
Antoine Dufresne, ancien apprenti lui-même considère qu’il est de son devoir de donner à son tour au vu de ce que lui apporté son expérience d’apprenti.
Généreux mais rigoureux, Antoine choisit ses apprentis avec attention, période d’immersion en amont ou DIMA, afin d’apprécier leur motivation et leur capacité de progression.
Il n’hésite pas non plus à se former pour mieux assurer sa fonction de maître d’apprentissage.

Nous souhaitons bonne chance à ces deux lauréats pour le concours national qui aura lieu le 6 avril prochain à l’APCMA à Paris.

Cliquez ici pour consultez les articles du même thème