> Menu

Free SixxacMenu module license
Période d'essai pour le travail temporaire

> Une période d'essai spécifique s'applique au travail temporaire

 

Date de mise à jour : 11/09/15

Une période d'essai spécifique s'applique au travail temporaire
Dans le cadre de l'intérim, la période d’essai est plus courte que celle applicable au contrat à durée déterminée classique.

Contexte
Le contrat de travail temporaire peut comporter une période d’essai dont la durée est fixée par convention collective ou accord professionnel de branche étendu, ou par accord d’entreprise ou d’établissement.
À défaut cette durée est limitée comme suit :
 
- elle ne peut pas être supérieure à 2 jours si le contrat est conclu pour une durée inférieure ou égale à 1 mois,
- à 3 jours si le contrat est conclu pour une durée comprise entre 1 et 2 mois,
- à 5 jours si le contrat a une durée déterminée supérieure à 2 mois.

Aménagement spécifique du terme
Un aménagement du terme en cours de mission peut être réalisé.
Les entreprises utilisatrices peuvent sous certaines conditions avancer ou reculer le terme pour s’adapter à l’évolution des situations : variation possible dans la limite d’un jour sur 5 jours travaillés à condition de ne pas réduire la durée de la mission initiale de plus de 10 jours, ni de l’augmenter au-delà de la durée maximale légale.

Comme pour tous les CDD, le contrat de travail temporaire ne peut pas être rompu avant l’échéance du terme sauf faute grave, force majeure ou accord entre le salarié et l’employeur.
La loi a ouvert récemment pour le contrat de travail temporaire une autre possibilité: la rupture liée à la proposition d’un nouveau contrat de mission.

Pour en savoir plus :
http://travail-emploi.gouv.fr/informations-pratiques,89/les-fiches-pratiques-du-droit-du,91/contrats,109/le-contrat-de-travail-temporaire,982.html


Article rédigé par Jean Manière formation et conseil RH :  jmjuris87@gmail.com


Retrouvez ici d'autres articles sur le même thème: